Sport en tête
, association qui siège à Ville-Evrard, a pour objectifs:
- l’organisation et la promotion des activités physiques, corporelles et sportives,
dans les perspectives du soin en psychiatrie et de la santé mentale
- la formation des personnels concernés par ces activités
- la coordination des initiatives, notamment de recherche, qui vont dans le même sens. 
 
 
 

 

Contacter le délégué régional Ile-de-France 

 

 

 

Contacter le délégué régional Ile-de-France 

 

 

Calendrier 2ème semestre 2019

 
 

DATE

LIEU

ACTIVITE

STRUCTURES

Jeudi 5 septembre

Prémontré

Pétanque

Ile de France/Nord

Jeudi 12 septembre

V-E

Multisports

HdJ de Boissy

Jeudi 19 septembre

Parc Disney

Village nature

Hdj de Boissy

Jeudi 26 septembre

Clermont Oise

Rallye pédestre

Ile de France/Nord

Jeudi 3 octobre

St Quentin

Rallye photos

Ile de France

Jeudi 10 octobre

Fontainebleau

Randonnée

Ile de France

Jeudi 17 octobre

V-E

Multisports

HdJ de Boissy

Mercredi 23 octobre

Gonesse

Ping pong

Ile de France/Nord

Jeudi 31 octobre

Vacances scolaires

V-E

Tournoi d’Ultimate

Ile de France

Jeudi 7 novembre

V-E

Multisports

HdJ Antony et Boissy

Jeudi 14 novembre

Les Murets

Tournoi de pétanque

Ile de France

Lundi 18 novembre

V-E

Foot à 7

HdJ L’Elan et Antony

Jeudi 28 novembre

V-E

Multisports

HdJ de Boissy

Jeudi 5 décembre

V-E

Multisports

CHI les Mureaux

HdJ de Boissy

Jeudi 12 décembre

V-E

Multisports

EPSM de Prémontré

Jeudi 19 décembre

V-E

Multisports

HdJ de Boissy

Lundi 23 décembre

Bobigny

Tournoi de Basket

Ile de France

 

                                                

 

 

 

Compte-rendu réunion régionale

 

COMPTE RENDU REUNION SPORT EN TETE ILE DE FRANCE,

A VILLE EVRARD, LE 09/09/2019

 

Présents : BARATHON, cadre infirmière (L’Elan retrouvé) – MAKOWSKI, IDE + FOLLAIN, IDE + NEYMOND, IDE (CH SUD 77) – MARCHAND, IDE + PLA, éducateur (Chenevier-Mondor, APHP) – RAOUL, psychomotricienne + PERRON, IDE (HdJ d’Antony) – DREAN, IDE + QUINZANO, IDE (HdJ Arnouville-Gonesse) – LECOQ, ISP + MERTON, IDE (CH Les Murets) – BREVAL, aide-soignante + RANKOVIC, IDE (CHI les Mureaux) + SOARES, préparateur physique – LEREDDE, cadre éducatif + DELOUR, IDE + DUBLINEAU, ISP + LECEFEL, aide-soignant + DELOZANNE, AMA + HIRIGOYEN, aide-soignant + DUPLAIX, avec vue sur la mer, IDE + GIRARD, IDE + GIMS, aide-soignante + PANNETIER, patient, et enfin DAVANTURE ISP et délégué régional (Ville-Evrard).

 

Absent : CHS Guiraud (Clamart)

 

Excusés : DUFOUR (HdJ de Créteil, APHP) – FRIGERE (plâtré)

 

Accueil à base d’un cocktail café/viennoiseries qui foutent des miettes partout

 

Fonctionnements des services des sports présents et interactions avec leurs établissements

 

Les Murets : sont en GHT avec Saint Maurice. 3 de leurs secteurs vont y être délocalisés. Les 2 collègues ne sont pas détachés à plein temps. Ils peuvent être appelés à travailler dans un service à tout moment. Difficile d’avoir des activités programmées dans ce contexte.

 

Prémontré : commencent leur mise en GHT avec le CH de Saint Quentin. Ont un gros volume d’activités, leur budget a augmenté, ils ont 2 véhicules à disposition. Vont créer une association pour avoir une plus grande autonomie. 2020 sera une année charnière

 

Elan : pas de personnel détaché au sport. Tout part du désir des soignants. Ont un véhicule à disposition depuis peu. Pour leur direction, les séjours proposés par Sport en Tête, sont trop coûteux… en personnel. Elle préconise des séjours « économico-thérapeutiques » de 3 ou 4 jours. Faire des séjours plus courts a déjà été évoqué au niveau national. Bruno précise qu’ailleurs, ça se pratique au niveau régional.

 

Les Mureaux : 2 psychomot et 1 IDE gèrent le sport. Leur camp de base est à la cafeteria. Ils travaillent à l’accueil, dans les ateliers, effectuent des entretiens et se déplacent dans les services. N’ont plus qu’un véhicule, qu’ils doivent partager, en plus.

 

Antony : Aude a fait une formation de préparatrice physique (avec M. SOARES présent à la réunion en observateur et basé à Rouen). 2 collègues psychomot sont partants pour faire des ateliers sportifs. N’a pas de budget spécifique.

 

Boissy : à la fuite d’eau de l’an dernier, a succédé une fuite de personnels (sont passés de 6 à 3). Il n’y a plus de médecin. N’ont pas de budget d’attribué pour leurs activités sportives et dépendent du bon vouloir d’une cadre administrative. L’activité n’existe que par leur opiniâtreté. La file active de l’HdJ est passée de 60 à 30 patients. Un regroupement de pôle est en cours. Ils n’ont pas connaissance du projet associé.

 

Fontainebleau/Nemours : ils se partagent un véhicule en fin de vie, et 2000 € de budget/an. Pour Nemours, il y a un grand flou dans les prises en charge (plus de synthèses sur l’hôpital). Leur CATTP est en vente et des gens viennent le visiter ! L’avenir …. ?

Pour Fontainebleau, la ville a mis en place un projet « sport sur ordonnance », avec une gratuité du parcours pour le patient. Les collègues comptent s’y greffer. Ils n’ont plus de cadre.

 

Un débat s’engage sur le sport sur ordonnance, sans doute une occasion à saisir pour nos services, peut-être plus simple aussi à appréhender que « l’éducation thérapeutique du patient », difficilement adaptable à la psychiatrie, même si elle peut générer des clopinettes.

 

Gonesse : l’hôpital est en burn-out (dixit la presse). Un reportage de France 5 a bien pointé les choses. La direction et les médecins se barrent. Un COPERMO est appliqué. Lorsqu’un Comité de la Performance et de Modernisation des soins se met en place dans votre hôpital, méfiez-vous ! Ces mots fallacieusement optimistes signifient, en réalité, que le Titanic est en train de couler ! Saluons nos collègues IDE et psychomot qui continuent, contre vents et 75004, leurs activités sportives à visée thérapeutique !

 

Ville-Evrard : la situation est bonne mais fragile. Le service des sports à plutôt bonne cote. Son budget n’est pas diminué, ni son personnel (un départ a été immédiatement remplacé). Pour autant, l’EPS reste sous la menace d’une mise en GHT (la dérogation perdure au-delà du délai prévu). Qui plus est, un mégalo projet d’établissement risque d’emporter, dans une tsunamiesque restructuration du site de Neuilly S/Marne, nos locaux et terrains de sport. Et puis notre véhicule a 300 000 kms !

 

Bilan des activités du 1er semestre 2019

 

Prémontré : moins d’établissements extérieurs sur leur rallye pédestre (14 équipes) et sur le tournoi de pétanque (35 triplettes). Ils se sont déplacés à Clermont et V-E. N’ont pas de problèmes de véhicules. Ont participé au séjour de Bombannes et ont été surpris du peu d’établissements présents. Propose une randonnée semi nocturne le 10 octobre.

 

Un débat s’engage sur le séjour de Bombannes. Pourquoi cette désaffection depuis 2 ans ? Les lieux ne sont pas mis en cause, ni le coût. Sont plutôt pointées les activités et l’organisation. Les détachés de Sport en Tête n’ont pas tenu compte des préconisations faites précédemment. La réunion du dimanche soir, à l’arrivée, rabâche les mêmes problèmes (organisation du ping-pong, les soignants peuvent-ils marquer un but au foot, comment fait-on les poules, les temps de jeu, faut-il maintenir le trophée vu le peu d’établissement ?). Tout cela devrait être anticipé par les organisateurs. La charge de travail de ces derniers est à nouveau mise en question. Je précise aux gens présents qu’un groupe de travail de Sport en Tête est prévu sur l’organisation des séjours et m’engage à remonter les critiques au prochain CA.

 

Les Mureaux : se sont déplacés à V-E, le Havre, et sur l’activité cerfs-volants. Sur cette dernière, on fait une lettre critique aux organisateurs, qui ont déplacé la remise des coupes sans les prévenir.

L’établissement a pu faire un séjour (Bombannes).

Antony : est venu sur une activité multisport à V-E. se déplace une fois par mois à Clamart.

 

Gonesse : ils ont pu maintenir leurs tournois habituels (foot en salle, ping-pong). Ont participé au séjour des Saisies (leurs patients sont sollicités à hauteur de 300 €).

 

Les Murets : partenariat avec V-E pour venir jouer au foot 2X/mois le mercredi. Cela est très apprécié par les patients de Ville-Evrard. Ont participé à 3 séjours de Sport en Tête (les patients payent 150 €).

 

Un débat s’engage sur la récupération, pour les personnels, des séjours thérapeutiques. Certains établissements revoient les choses (à la baise !). Je demande aux gens présents de me faire parvenir un écrit sur la manière dont ils récupèrent (argent, temps, heures sup, heures de nuit, récupérations des RH, …).

 

Boissy : ils peuvent mieux se déplacer depuis qu’on leur accorde le dépassement de leurs horaires (9H – 17H). Viennent à V-E 2X/mois sur V-E et souhaiteraient y faire de l’escalade (accord de Cathy). Ont participé au tournoi d’ultimate (qu’ils ont gagné), à celui de ping-pong et à la randonnée de Fontainebleau.

 

Ville-Evrard : ils ont participé à 22 journées d’activités, la plupart avec barbecue à la clé. 14 d’entre elles ont eu lieu sur V-E, avec souvent une proposition de piano bar ou concert à la cafétéria. Ils ont organisé 3 tournois, foot à SET, ultimate et basket, ce dernier par le CATTP de Bobigny. Ils sont allés au Havre, Fontainebleau, Clermont, Prémontré et Gonesse. V-E a été présent sur tous les séjours de Sport en Tête et se prépare pour celui de la voile, la semaine prochaine.

Christian, du CATTP de Bobigny, propose de faire du ping-pong dans le club de la ville, un lundi à définir, pendant 1H30, avec un entraineur. Le but serait, comme ça s’est déjà réalisé, que des patients adhèrent au club. A suivre, surtout pour les établissements limitrophes du 93.

Olivier précise que la région va bénéficier de 400 € conséquence du droit de tirage. Il validera ça à l’AG du 16/10 à Mayenne.

 

Election du délégué régional adjoint

 

Pas de candidat avant l’apéritif. BARATHON Sabine élue à l’unanimité, après.

 

Elaboration du planning du 2éme semestre 2019

 

Voir en annexe.

 

Prochaine réunion régionale

 

Le lundi 20 janvier 2020, à l’Elan Retrouvé.

 

 

                                             DAVANTURE Olivier, 10/09/2019