Sport-en-Tête  est une association française à vocation européenne, regroupant depuis les années 1950 ,les  associations sportives des établissements psychiatriques. Elle a pour objectif l’organisation et la promotion des activités  physiques, corporelles et sportives, dans la perspective du soin en psychiatrie et de la santé mentale,

 4ème Assises européennes du sport santé sur ordonnance

Titre de l’intervention :  A CAEN , le service Sport santé de l’EPSM,

Service « passerelle »  du sport sur ordonnance »

Atelier N°2 le 11/10/2021 entre 11h et 12h30

 

Bonjour,

Je suis Nadine PATTE infirmière coordinatrice d’un service Sport Santé sur la Ville de Caen

J’interviens aujourd’hui à la place du Dr Caroline AGOSTINI indisponible en ce moment.  

Durant l’intervention je vous  parlerais :

  • D’un service Sport Santé au sein d’un établissement Public de santé mentale  « passerelle » du sport sur ordonnance à CAEN.
  • D’un dispositif « sport sur ordonnance «   accueillant des habitants Caennais » souffrant de troubles psychiques.

Mon intervention sera découpée en 2 parties :

  • Origine du projet et présentation du service sport santé de l’EPSM
  • Présentation du sport sur ordonnance à Caen et articulation entre le dispositif caennais et Sport Santé de l’EPSM.

 

Genèse du projet global

 

Depuis 2009 A l’initiative du Dr AGOSTINI ,le sport en tant qu’outil de soin, a été proposé aux patients souffrants de troubles psychiques hospitalisés sur l’EPSM

 En 2010  très vite les incidences d’une pratique sportive pour les patients ont été source d’attention particulière et ont été constatés :

  • l’amélioration des troubles du sommeil,
  • la diminution des troubles anxieux
  • la diminution de l’agitation

En 2012  des activités thérapeutiques  à médiation sportives ont été proposées aux adultes souffrant de troubles  psychiques suivis en intra et en extra hospitalier par  les équipes de l’EPSM de Caen .

C’est aussi,  la mise en place de créneaux d’activités spécifiques se déroulant sur un  complexe sportif caennais,  avec la présence de soignants et d’éducateurs sportifs de la ville de Caen.

La complémentarité des compétences sur une même séance au bénéfice du soin est devenu l’objectif partagé.

En  2013 , 1ere adhésion à l’Association européenne « Sport En Tête » permettant d’intégrer un  réseau européen  considérant le sport en tant qu’outil de soin en santé mentale.

En 2016  l’ Organisation de « Voile En Tête », séjour thérapeutique sportif Voile comprenant  une régate a rassemblé à Caen  120 adultes souffrants de troubles psychiques sur une flotte de 25 voiliers d’établissements différents.

Cette édition a été proposée à l’ensemble des établissements  adhérents à l’Association européenne « Sport en Tête ».

C’était le  1er évènement de ce type à Caen   en co organisation Ville de Caen / Sport en tête /service sport santé de l’EPSM.

La Ville de Caen partenaire principal de cet évènement à compléter les moyens humains et matériels nécessaires.

Ainsi Raynald éducateur technique « Voile »  à été mis à disposition pour l’organisation ,la technique et le suivi durant l’évènement.

 2017 à été l’année la consolidation d’un partenariat entre la Ville de Caen et le service sport santé dans le cadre du dispositif sport sur ordonnance.

Le développement et de la structuration des activités ont été poursuivis avec ouverture  d’un Service Sport Santé sur l’EPSM .

Ce service a favoriser  l’inscription d’une  pratique sportive régulière dans les habitudes de vie des adultes souffrant de troubles psychiques.

La mise en place de divers partenariats avec la Ville de Caen ,des clubs sportifs de la ville et la « Fédération Sport pour tous » ont  favoriser  le développement du sport santé au bénéfice de la santé mentale sur le territoire.

C’est aussi  l’année de la signature d’une 1ère convention avec la Ville de Caen entre les 2 structures .

Aujourd’hui le service sport santé sur l’EPSM, c’est :

  • Une équipe de 5 personnes
  • -1 psychiatre à 40% le Dr Caroline AGOSTINI responsable du service
  • - 4ETP para médicaux dont un infirmier coordinateur

C’est aussi :

  • 1 service hospitalier au sein d’1 établissement de soin en santé mentale
  • 20 activités différentes  par semaine (en partenariat avec les éducateurs de la Ville de Caen , les  clubs sportifs de ville, le réseau sport pour tous ) en plus des séances animées par l’équipe sport santé en collectif et en  individuel.
  • 1 accompagnement spécifique vers le sport sur ordonnance pour les caennais
  • C’est en moyenne 140 adultes souffrants de trouble psychique accueillis du lundi au vendredi
  • 10 à 12 lieux d’activité semaine + des tournois et séjours sportifs.

 Un partenariat significatif avec la Ville de Caen se traduisant par :

  • la mise à disposition de gymnases
  • Le prêt de matériel spécifique
  • l’animation d’activités en complémentarité soignant / ETTAPS 
  • L’implication du service sport santé au sein du dispositif « sport sur ordonnance  »
  • De la formation et des informations auprès des éducateurs de la Ville concernant les spécificités du public suivi pour troubles  psychique.

 

L’Articulation entre le dispositif caennais et sport santé de l’EPSM.

C’est la mise en place du sport sur ordonnance à Caen qui  s’est construite sur l’année 2017 dans l’esprit de la loi de 2016 au regard du décret d’application du 30 décembre.

Initialement ce  dispositif  était envisagé pour quelques maladies chroniques répertoriées tel que diabète type 2, obésité ,maladies cardio vasculaires stabilisées et les affections de l’appareil locomoteur

C’est tout naturellement, au vu de l’expérience commune entre nos deux structures et notre objectif commun, que la Ville de Caen a ouvert l’accueil dans le dispositif  aux caennais souffrants de troubles psychiques stabilisés.

Ainsi , les habitants souffrants   d’un syndrome  dépressifs ou d’une  psychose peuvent rejoindre le dispositif sport sur ordonnance à Caen ..

 

Très vite notre service c’est positionné comme une « passerelle » vers le dispositif Caennais .

 

Le dispositif c’est :

  • 30 séances à raison de 2 par semaine
  • 2 évaluations à la 1ere séance et à la 25eme séance.

Un cycle permettant d’envisager une poursuite  d’activité et la meilleure orientation possible  vers la suite .

Entre la 25ème et la 30ème séance un travail est effectué permettant de consolider des acquis au bénéfice d’une orientation vers une structure associative de la Ville .

 

Plusieurs scénarios se présentent  pour les patients caennais de ce dispositif souffrant de troubles psychiques  .

  • Prescription directe vers le Sport sur ordonnance émanant d’un médecin généraliste ou d’un  psychiatre de l’EPSM ou du secteur libéral .
  • Orientation par le service Sport santé vers le sport sur ordonnance après un accompagnement du service pendant quelques semaines
  • Orientation vers le sport sur ordonnance tout en gardant 1 ou 2 activités avec le sport santé
  • Retour partiel ou total vers le Sport Santé de l’EPSM si besoin.

 

Le Dr Caroline AGOSTINI psychiatre de notre service se montre autant que possible disponible pour des temps de régulation au sein du dispositif.

Elle reçoit  des personnes souffrant de troubles psychiques  inscrites dans le dispositif et qui auraient tendance à  décrocher ;

Cette démarche  permet de faciliter une éventuelle reprise dans le dispositif initial ou une ré-orientation.

 

Aujourd’hui , nous pouvons parler complémentarité  de compétences entre une ville et un service public de santé mentale.

 

Nous pouvons aussi parler  de moyens matériels et humains sur un même territoire  au bénéfice d’une population souffrant de troubles psychiques dans l’objectif du soin mais aussi dans un objectif de prévention , de réhabilitation et de resocialisation.

A ce jour le terme de « passerelles » entre les 2 dispositifs  à non seulement  tout son sens mais aussi coule de source dans le cadre de la santé mentale.